Qui sommes-nous ?

River Island : communiqué concernant l'esclavage moderne 2016

Chez River Island nous avons toujours considéré qu'il était essentiel de faire des affaires dans le respect des règles. Avec honnêteté, équité et dans le respect d'autrui. Notre entreprise familiale s'engage fermement dans la protection des droits et de la dignité de toutes les personnes jouant un rôle dans notre chaîne d'approvisionnement à l'échelle mondiale. De plus, nous avons établi depuis longtemps un engagement profond en termes de commerce équitable reposant sur l'idée que le commerce peut être à la fois rentable et responsable. C'est pourquoi River Island soutient pleinement l'approche novatrice du gouvernement du Royaume-Uni concernant l'esclavage moderne et l'introduction du « Modern Slavery Act 2015 ».

« Esclavage moderne » est une expression qui décrit une variété de situations dans lesquelles des individus sont forcés à travailler contre leur volonté. Cela peut inclure la traite des êtres humains, le travail forcé et la servitude pour dettes - lorsqu'une dette est créée dans l'unique but d'exploiter des personnes en les faisant travailler contre leur gré. L'esclavage moderne toucherait entre 21 et 45,8 millions de victimes dans le monde, générant des revenus estimés à 150 milliards de dollars chaque année.

Nous sommes conscients du risque d'esclavage moderne existant dans tous les secteurs d'affaires et leurs chaînes d'approvisionnement. Le risque peut être intensifié par la présence des facteurs suivants : travailleurs migrants - dans un pays ou entre des pays, présence élevée de réfugiés, jeunes travailleurs confrontés au risque du travail des enfants, travailleurs intérimaires, sous-traitance, et travail féminin.

River Island prend l'abolition de l'esclavage moderne très au sérieux. C'est pourquoi nous avons incorporé cet objectif dans notre programme de commerce éthique existant. Afin de répondre à ce challenge considérable, nous nous engageons à travailler en collaboration avec les personnes suivantes : l'ETI et ses membres, les organisations gouvernementales, les ONG, les autorités locales et d'autres acteurs clés.

Le communiqué suivant a été publié conformément au Modern Slavery Act 2015 et offre un aperçu des démarches entreprises par River Island, au cours de l'année financière se terminant au 31 décembre 2016, pour identifier et prévenir l'esclavage moderne et la traite d'êtres humains dans notre secteur d'affaires et nos chaînes d'approvisionnement.

(A) À propos de River Island

River Island est un détaillant multicanal basé au Royaume-Uni faisant partie des entreprises leaders du secteur de la mode. Nous proposons des vêtements pour femme, pour homme et pour enfant. La marque a été créée en 1988 et fait partie du Lewis Trust Group, une entreprise privée. Le groupe a été fondé en 1948 par Bernard Lewis. Sa famille et lui sont toujours aujourd'hui très activement impliqués dans la gestion de River Island.

Nous possédons plus de 320 magasins dans 16 pays, sur 4 continents, et vendons nos produits dans plus de 120 pays en ligne. Le chiffre d'affaires de River island a atteint 1 milliard de livres sterling en 2016.

Notre siège social situé dans l'ouest de Londres abrite les activités de design et développement, achats et merchandising, le marketing, les équipes dédiées à la technique, l'éthique, l'approvisionnement, la logistique, le juridique et la finance. Notre centre de distribution de Milton Keynes reçoit, gère et distribue nos produits aux magasins, à nos partenaires et à nos clients en ligne. Notre équipe informatique se partage entre notre siège social et notre centre technique situé dans l'est de Londres.

Nombre total d'employés :
Siège social : 1192
Centre de distribution : 696
Vente : 6983

Nos produits sont issus à 100 % de notre propre marque, et incluent des vêtements, chaussures, sacs et accessoires. Nos produits viennent de plus de 30 pays mais les « 5 premiers » pays (Chine, Turquie, Roumanie, Inde et Royaume-Uni), représentent 75 % de notre gamme. Nous travaillons en étroite collaboration avec nos fournisseurs et avons pour objectif de construire des relations d'affaires à long terme. En 2016 nous avons travaillé avec 285 fournisseurs (650 usines) mais les « 20 premiers » ont fourni 55 % de nos produits.

De plus, nous achetons de nombreux produits et services (aménagement de magasin, packaging, nettoyage, restauration, logistique, sécurité, informatique, marketing, commerce électronique, conseil, etc ; regroupés collectivement dans la catégorie « produits non destinés à la revente » ou « GNFR ») auprès de nombreux fournisseurs tiers, dont la majorité est basée au Royaume-Uni.

(B) Politiques de River Island - Esclavage et traite des êtres humains

Manuel fournisseur - Les fournisseurs de River Island sont contractuellement liés par les conditions générales telles qu'apparaissant dans le manuel fournisseur, qui inclut l'acceptation des politiques suivantes, concernant la protection et la promotion des droits de l'homme :

Code d'éthique de River Island - basé sur les principes clés de l'ETI en savoir plus ou télécharger notre brochure. Ce code définit les responsabilités éthiques partagées entre les fournisseurs et les acheteurs de River Island.

Politique de River Island contre l'esclavage et la traite des hommes - ajoutée aux contrats employés en 2016 télécharger.

Contrats employés - tous les contrats employés de River Island incluent aujourd'hui un ensemble de points conçus pour protéger les droits des travailleurs et promouvoir une chaîne d'approvisionnement sûre et juste. Cela inclut le Code d'éthique de River Island, la politique de River Island contre l'esclavage et la traite des hommes, ainsi que la politique contre la subordination et la corruption, et la politique de dénonciation.

Les contrats GNFR - sous tous soumis à l'acceptation du « Modern Slavery Act », et ces relations considérées comme intervenant dans des zones à « haut risque », selon les critères ci-dessous, requièrent une acceptation particulière de la politique de River Island contre l'esclavage et la traite des hommes.

(C) Audit préalable et évaluation continue des risques liés à l'esclavage moderne

River Island est membre de l'ETI depuis 2008, et a adopté le code de base de l'ETI comme base de critères minimum mesurés en continu chez nos fournisseurs et les usines. Cela inclut désormais une évaluation continue des risques liés à l'esclavage moderne. Notre approche éthique est conçue pour favoriser la confiance et la transparence avec nos fournisseurs et les usines, et pour comprendre les conditions, les risques et les challenges existants. Nous avons pour objectif de collaborer et d'agir pour apporter des améliorations lorsque cela est nécessaire, mais cesserons toute activité commerciale avec un fournisseur ou une usine réfractaire au dialogue, qui ne prendrait pas ses responsabilités pour atteindre nos normes éthiques, ou qui n'apporterait pas les améliorations requises pour résoudre de graves problèmes de conformité dans le temps imparti convenu. Nous nous concentrons aujourd'hui sur les fournisseurs, usines et sous-traitants de premier rang, qui fabriquent nos produits de manière directe.

Notre audit préalable couvre les domaines clés suivants :

Processus concernant les nouveaux fournisseurs et les nouvelles usines : les commandes ne peuvent être effectuées auprès d'un fournisseur ou d'une usine avant qu'une évaluation préalable ait été menée et qu'un accord ait été donné par les équipes de River Island dédiées à l'éthique, à la technique et au commercial. Cela inclut tous les sous-traitants de premier rang. Nous contrôlons les audits et plans d'action menés par des tiers indépendants (SMETA), et pouvons aussi avoir recours à des validations d'audits internes à River Island, en fonction des risques.

Visibilité sur les lieux de production : les fournisseurs sont contractuellement tenus de fabriquer des produits River Island dans l'usine citée sur le devis (PO). Seuls les sites pré-approuvés peuvent être utilisés et une acceptation écrite est requise en cas de changement de site. Cela nous permet de mettre en place un suivi, et un contrôle de risques de nos sites de production selon la localisation et le niveau des entreprises. La priorité est donnée aux audits et ressources éthiques et gérée en conséquence.

Sous-traitance illégale ou cachée : bien que notre code d'éthique impose que seuls les usines et sous-traitants audités et approuvés soient utilisés, nous sommes conscients du risque de sous-traitance illégale en cas de défaillances sur le plan éthique, pouvant favoriser des conditions et pratiques liées à l'esclavage moderne. Nous nous concentrons davantage sur les sous-traitants de premier rang depuis 2016 et nous engageons à augmenter la visibilité et la conformité en 2017.

Évaluation de la gestion des risques : nous sommes conscients que certains lieux de production présentent un risque plus important d'esclavage moderne et de traite d'humains. Les facteurs clés incluent l'existence de travailleurs migrants dans un pays ou entre pays et de jeunes travailleurs confrontés au risque lié au travail des enfants, une présence élevée de réfugiés, de travailleurs intérimaires, l'externalisation de fonctions RH et le travail féminin. De plus, le contexte sécuritaire et la menace terroriste grandissante dans certains pays rendent plus difficiles les visites de contrôle.

Analyse de performance des fournisseurs : la conformité avec le code d'éthique de River Island est une responsabilité contractuelle pour les fournisseurs. Les équipes achat de River Island mènent des contrôles qualité fournisseur deux fois par an. L'équipe dédiée à l'éthique attribue une note éthique/un rapport pour chaque fournisseur pour s'assurer que les équipes achat connaissent et considèrent les performances éthiques et les risques lorsqu'elles établissent leur plan d'approvisionnement. Les acheteurs passent le plan en revue avec leur responsable et la direction de l'approvisionnement et de l'éthique et discutent des risques éthiques et des actions à entreprendre avant chaque nouvelle saison.

Visites et audits éthiques de River Island : nos équipes dédiées à l'éthique sont basées sur cinq pays de production clés. Nous organisons des visites/audits réguliers des usines afin de donner suite aux audits de tiers, contrôler les mesures correctives et aider à résoudre les problèmes éventuels. Depuis 2016 ces visites sont souvent organisées de façon imprévue, afin de pouvoir découvrir les conditions éthiques réelles et valider que les produits sont fabriqués dans les usines ayant reçu une approbation.

ETI : groupes de travail et collaboration : nous travaillons avec d'autres marques, experts, ONG et autres acteurs clés des domaines suivants pour faire face aux challenges éthiques courants et importants :

Groupe de travail ETI UK : en 2015 les membres de l'ETI ont sponsorisé la recherche et la publication d'un rapport indépendant sur les conditions de travail dans l'industrie vestimentaire du Leicester, publiée par l'Université de Leicester. Suite à cela, River Island est devenu l'un des membres fondateurs du programme UK Fast Forward Improvement Programme, travaillant en collaboration avec d'autres marques sous la direction de David Camp. Télécharger la brochure. David est le fondateur de « Stronger Together », une initiative créée spécialement pour s'attaquer au problème de l'esclavage moderne dans le domaine de l'agriculture et de l'industrie alimentaire. Il a depuis adapté sa méthodologie et son approche à toutes les usines du Royaume-Uni.

Fast Forward : en 2016 River Island a suivi la formation « Fast Forward » comprenant des audits et des validations d'audits surprises, dans toutes les usines River Island situées au Royaume-Uni, y compris les sous-traitants de premier rang. Pendant ce processus, nous avons découvert et dénoncé à la police de Leicester six cas d'activité illégale, dont une suspicion de traite d'humains. Nous avons aujourd'hui consolidé nos activités au Royaume-Uni avec des usines capables de faire preuve de conformité et d'améliorations permanentes.

Groupe de travail ETI Turquie et crise des réfugiés syriens : en 2016 nous avons conduit des audits surprise et publié des guides et des manuels de formation destinés aux fournisseurs afin de nous assurer que l'emploi des travailleurs syriens était éthique et sûr, et qu'ils n'étaient pas moins rémunérés que le salaire minimum légal.

Emploi de migrants : le risque d'esclavage moderne est plus élevé dans les pays qui comptent sur le travail des migrants. En 2016 nous avons collaboré avec d'autres marques dans des pays ciblés pour organiser des visites et contrôler les usines clés que nous partagions et leurs pratiques de recrutement, afin de nous assurer que les travailleurs migrants sont employés de façon légale et éthique.

Audit préalable sur les activités opérationnelles : en plus de l'audit préalable mené en relation avec notre approvisionnement, un programme d'audit préalable et d'évaluation des risques est mené sur toutes les autres activités dans le but d'identifier et d'évaluer les domaines soumis à un risque potentiel d'esclavage moderne et/ou de traites d'humains (voir également la section D ci-dessous). Ces évaluations ont été menées en prenant en compte les facteurs de risques liés à l'esclavage moderne tels que définis ci-dessus. Chaque site et département a été évalué et les risques y ont été estimés. Tous les partenaires « GNFR » ont également été évalués et classés en fonction des risques. En 2017 nos contrats avec chaque fournisseur « GNFR » jugé à « haut risque » seront modifiés dans le but de respecter rapidement la conformité avec notre politique contre l'esclavage et la traite d'humains.

(D) Gouvernance sur l'esclavage moderne

Comité de pilotage sur l'approvisionnement, l'éthique et les chaînes d'approvisionnement : organisé tous les trimestres et présidé par notre PDG. Y assistent également : le directeur des opérations, le directeur financier, les directeurs achat et le directeur de la chaîne d'approvisionnement. Nous passons en revue la stratégie liée à l'approvisionnement et notre base de fournisseurs, et nous mettons en évidence les risques clés et les actions requises pour respecter le code éthique de River Island et notre politique contre l'esclavage et la traite des humains.

Groupe de travail sur l'esclavage moderne : ce groupe a été formé en 2016 et est dirigé par notre conseiller général. Ce groupe de travail transversal composé de cadres dirigeants issus de tous les domaines d'activités se concentre sur l'approvisionnement de produits « sans marque », et sur les opérations et services de River Island, sous le conseil du responsable de l'approvisionnement éthique. Ce groupe présente son rapport au Comité de pilotage sur l'esclavage moderne présidé par notre PDG.

(E) Formation de sensibilisation sur l'esclavage moderne

Intégration de l'approvisionnement éthique : tous les membres des équipes achat de River Island et les nouveaux employés sont tenus de suivre une session sur l'éthique qui offre des informations détaillées sur le code de base de l'ETI. En 2015 nous avons organisé une journée consacrée à l'éthique pour nos directeurs, présentée par un consultant extérieur, afin de les sensibiliser sur les questions d'éthique dans le monde et sur les risques clés associés aux pays de production que nous avons choisis. Cette journée à jeté les bases de notre nouvelle politique liée à l'éthique et celles de notre approche stratégique.

Séminaire sur l'esclavage moderne : en août 2016 tous les directeurs ont assisté à un séminaire organisé par le fondateur de « Stronger Together ». Le séminaire a couvert deux modules : « Aborder la question de l'esclavage moderne dans les entreprises du Royaume-Uni » et « Aborder la question de l'esclavage moderne dans les chaînes d'approvisionnement mondiales ».

Outil de formation en ligne sur l'esclavage moderne : en 2016 nous avons développé un outil de formation en ligne sur l'esclavage moderne. Son lancement est prévu à l'été 2017. Compléter ce module interactif sera obligatoire pour tous les employés du siège social et pour les responsables de magasins, en vue de l'étendre à tous les sites River Island basés au Royaume-Uni. Les scores et classements seront contrôlés, pour assurer la prise de conscience et la compréhension de l'esclavage moderne dans tous les domaines d'activités.

Participation et formation : en tant que membre actif de l'ETI nous participons régulièrement à des réunions d'information, des réunions de groupes de travail, et à la « Medium Sized Companies' Roundtable » (table ronde des moyennes entreprises). Cela nous permet d'avoir des opportunités pour susciter une prise de conscience, de partager des expériences et des savoirs, et de collaborer sur des questions clés dont l'esclavage moderne.

(F) L'an prochain

Nous avons conscience de n'être qu'au début d'un long voyage vers l'éradication de l'esclavage moderne sur une échelle mondiale. Cependant, chez River Island nous nous engageons à poursuivre notre travail d'année en année, pour que ce voyage soit une réussite.

En 2017 nous continuerons notre travail sur notre chaîne d'approvisionnement. Nous augmenterons le nombre d'audits surprise d'usines et continuerons à former nos fournisseurs. Nos fournisseurs sont nos partenaires et nous avons plus de chance de résoudre le problème de l'esclavage moderne si nous partageons une compréhension commune et un objectif. Nous allons également continuer à ajouter des fournisseurs tiers (imprimeries et blanchisseries) à notre processus d'audit et d'évaluation des risques. Nous produirons des rapports et construirons une meilleure visibilité de nos usines de tissu clés (classées par ordre de priorité selon le niveau d'activité et de rentabilité). Cela constituera une première étable vers une meilleure visibilité et une meilleure évaluation des risques de nos fournisseurs de premier rang dans le futur.

En 2017 nous allons également continuer à cartographier notre chaîne d'approvisionnement « GNFR » et à étendre notre processus d'évaluation des risques. Nous explorerons des initiatives dans chaque département pour réduire les risques d'esclavage moderne. Pour faire suite à notre évaluation des risques des GNFR conduite en 2016 nous ajouterons dans chaque contrat une clause de conformité avec notre politique contre l'esclavage moderne et la traite des humains pour nos sous-traitants dans les domaines d'activités à haut risque. Nous allons également mettre en place des méthodes pour mesurer la performance des actions que nous menons pour combattre l'esclavage moderne et la traite des humains, afin de nous aider à contrôler l'efficacité de nos pratiques.

;